Posted on

L’importance d’entretenir son installation électrique.

Illustration Electricité

Comme toute matérialisation physique dans ce monde, une utilisation implique un entretien des matériaux pour permettre une application pérenne. Afin de prévenir de tout danger mais également pour profiter au mieux du potentiel de son installation électrique, des simples changements à faire soi-même aux contrôles techniques effectués par un professionnel, prendre soin de cette structure, c’est aussi se prémunir contre les risques. Quelle compagnie d’assurance souhaiterait couvrir l’utilisateur oisif qui ne pense à ce genre de choses qu’au moment où un accident vient faire une visite surprise?

Illustration Electricité

Les contrats d’entretien prévus par les professionnels

Surveillées et contrôlées par des normes de sécurité, les installations électriques dans une maison, un local ou une administration font bien souvent l’objet d’une surveillance spéciale dans un contrat d’entretien. Courants forts et courants faibles se mélangent, et la moindre défaillance peut avoir de graves conséquences sur l’ensemble de la structure desservie par l’électricité. Pour que les utilisateurs comme les bien matériels soient à l’abri de tout dysfonctionnement, nombreuses sont les entreprises agréées qui proposent un contrat d’entretien. Ceci n’est nullement pour harponner un non-initié vers des frais supplémentaires potentiellement “inutiles”, mais pour un suivi et une mise en conformité de l’installation et sa sécurité générale.

Avantages du contrat d’entretien

Ce contrat est de type préventif, il permet un meilleur entretien du matériel pour une meilleure efficacité et une longévité significative tout comme une sécurité supplémentaire pour les usagers.

La fréquences des entretiens n’est soumise à aucune obligation par la loi. Il est donc de la responsabilité de l’utilisateur comme du professionnel de procéder au contrôle de manière régulière pour veiller au bon état des appareils.

Quand faire un contrôle ?

Certaines occasions particulières justifient l’appel d’un professionnel pour un contrôle de l’installation électrique, par exemple dans le cas d’un raccordement d’un compteur à une nouvelle installation. Lorsqu’une modification ou extension d’une installation déjà existante est demandée ou pour un changement de puissance du compteur, il convient également de vérifier la compatibilité du système.

Du reste, si la vente du bien immobilier concerné comporte une installation antérieure au 1er novembre 1981 et pour laquelle aucun contrôle n’a encore eu lieu, il est temps de s’y atteler. Que l’issue du contrôle apporte de bonnes ou mauvaises nouvelles, peu importe : il n’y a pas le feu au lac! Le nouveau propriétaire dispose en effet d’un délai de 18 mois pour une remise aux normes. Si la mise en service est supérieure à 25 ans, le certificat de conformité est dépassé. Passé ce délai, il est demandé de prévoir la visite d’un organisme de contrôle.

Au demeurant, il est généralement fortement recommandé de revoir son installation électrique après un sinistre, même si cet aléas a en apparence laisse l’installation indemne. Il arrive que les services en charge scellent les compteurs d’une zone qui a été frappée pour des raisons de sécurité. Une réouverture nécessite la présentation d’une attestation de conformité postérieure au sinistre.

Laisser un commentaire